BAC STI2D – Sciences et technologies de l’industrie et du développement durable

Le Bac STI2D (sciences et technologies de l’industrie et du développement durable) permet d’acquérir une formation technologique polyvalente dans les domaines de l’industrie et du développement durable. 

Le bac STI2D met l’accent sur les démarches d’investigation et de projet, les études de cas et les activités pratiques, pour acquérir des compétences et des connaissances scientifiques et technologiques polyvalentes liées à l’industrie et au développement durable. Le Bac STI2D s’adressent à ceux qui s’intéressent à l’industrie, à l’innovation technologique et à la préservation de l’environnement, et qui souhaitent suivre une formation technologique polyvalente en vue d’une poursuite d’études.

A partir de la rentrée 2019, la série technologique évolue et le baccalauréat Sciences et Technologies de l’Industrie et du Développement Durable (Sti2d) adopte une configuration nouvelle qui renforce la dimension scientifique du bac Sti2d permettant ainsi de mieux préparer des études supérieures en sciences et technologies.

 

Les enseignements communs

Il sont constitués de 7 disciplines : français (3h); histoire et géographie (1h30); l’enseignement moral et civique (0h30) ; 2 langues vivantes A et B (4h dont une heure d’enseignement technologique en langue vivante); l’éducation physique et sportive (2h) et les mathématiques (3h).
L’ensemble de ce domaine représente 16h de cours pour les élèves.

Les enseignements de spécialité
L’élève de première suit les trois enseignements de spécialité pour un volume de 18h.
Il s’agit d’Innovation Technologique (IT) (3h), d’Ingénierie et Développement Durable (I2D) (9h) et de physique chimie et mathématiques (6h).
Ces enseignements de spécialité sont poursuivis en terminale avec les mêmes horaires scientifiques, la nouveauté étant qu’en terminale l’enseignement technologique sera regroupé sous le sigle Ingénierie, Innovation et Développement Durable (2I2D) avec un enseignement spécifique au choix parmi : architecture et construction (AC), énergies et environnement (EE), innovation technologique et éco-conception (ITEC), systèmes d’information et numérique (SIN).

Il est à noter que la réforme conduit à reporter vers la fin de la classe de première le choix entre les 4 enseignements spécifiques proposés en terminale.
Le Lycée Georges Leygues qui proposait depuis plusieurs années les 2 enseignements de spécialité ITEC et SIN dès la classe de première est particulièrement bien préparé pour cette évolution.

Le renforcement de la dimension scientifique du nouveau bac Sti2d en fait une voie prometteuse pour les étudiants intéressés par les sciences et les technologies qui peuvent bénéficier d’un enseignement renforcé faisant appel à plus de travaux expérimentaux ainsi qu’à une découverte pratique des sciences et des technologies.

Les activités dans le cadre des enseignements technologiques permettent aux élèves d’exprimer leur créativité, de consolider leurs connaissances scientifiques, et d’augmenter leur bagage culturel dans un cadre moins formel que la voie générale. On peut noter de ce point de vue l’intérêt de l’enseignement technologique en anglais ainsi que les nombreuses activités de projet qui permettent de faire des sciences autrement par une approche plus concrète que dans la voie générale.

Cette voie technologique permet ainsi de renforcer les aptitudes générales, scientifiques et technologiques des élèves et doit leur permettre de poursuivre des études supérieures en IUT, classes préparatoires ou BTS avec comme horizon Licences Professionnelles (L3) ou métiers d’ingénieur.

 

2 enseignements de spécialités au lycée Georges Leygues

ITEC : Innovation technologique et Éco-conception

Cette spécialité porte sur l’analyse et la création de solutions techniques, relatives à la structure et à la matière, qui respectent des contraintes économiques et environnementales. Cette approche développe des compétences dans l’utilisation des outils de conception et dans la prise en compte des contraintes liées aux matériaux et aux procédés.

 
 
SIN : Systèmes d’information et numérique

Cette spécialité porte sur l’analyse et la création de solutions techniques, relatives au traitement des flux d’information (voix, données, images), dans les systèmes pluritechniques actuels qui comportent à la fois une gestion locale et une gestion à distance de l’information. Les supports privilégiés sont les systèmes de télécommunications, les réseaux informatiques, les produits pluritechniques et, en particulier, les produits multimédias. Les activités portent sur le développement de systèmes virtuels destinés à la conduite, au dialogue homme-machine, à la transmission et à la restitution de l’information.

 

Poursuite d’études

En tête des poursuites d’études après le bac STI2D : un BTS ou un DUT en 2 ans, notamment en énergie, logistique, maintenance, informatique industrielle, génie civil… Il est aussi possible de postuler dans certaines écoles d’ingénieurs en 5 ans, avec un solide dossier, ou dans quelques écoles spécialisées en électronique, mécanique, réseaux…

Autre voie : la classe prépa TSI (technologie et sciences industrielles), accessible avec un bon niveau. Réservée aux bacheliers STI2D, elle permet d’intégrer une école d’ingénieurs sans être en concurrence avec les bacs S. Enfin, pour entrer en licence sciences de l’ingénieur à l’université (par exemple, électronique, mécanique…), une année de mise à niveau peut parfois être conseillée dans le cadre de l’orientation active. Ces cursus conduisent aux métiers de technicien ou d’ingénieur en électrotechnique, électronique, informatique, mécanique, génie civil, logistique…

 

 

Cette organisation évite la spécialisation précoce et permet toutes les poursuites d’études supérieures :

  • Sections de Technicien Supérieur
  • Institut Universitaire et Technologique
  • Classe Préparatoire aux Grandes Écoles
  • Écoles d’ingénieurs
  • Université

 

Les points forts de cette série dans notre lycée…

Une bonne formation scientifique

Grâce à des programmes de bon niveau en Mathématiques et en Physique-Chimie pour des élèves à la recherche d’un enseignement laissant une plus large part au travail en laboratoires, aux projets de groupes, mais aussi soucieux de préserver leurs ambitions après le bac ! Un mixte entre activités concrètes motivantes (nombreuses séances d’activités Pratiques) et connaissances théoriques exigeantes.

Une bonne préparation à l’enseignement supérieur

  • Un enseignement transversal qui permet de découvrir l’ensemble des domaines technologiques
  • Des champs d’approfondissement pour aller plus loin dans une spécialité et s’initier à la démarche de projet
  • Des matières générales préservées : deux langues vivantes et un enseignement technologique en Anglais !
  • Une série technologique qui prépare aussi les élèves aux classes préparatoires, aux écoles d’ingénieurs, aux parcours « longs » et pas seulement aux parcours en deux ans (I.U.T et B.T.S.)

 

Nos atouts :

Des moyens pour réussir

  • La possibilité de choisir entre deux champs d’approfondissement : Innovation Technologique et Eco-conception ou Systèmes d’Information et Numérique
  • Trois laboratoires dédiés aux activités pratiques, équipés des dernières technologies
  • De nombreuses heures d’enseignement en petits groupes
  • Des projets innovants et motivants (ex : projet linguistique orienté technologie en Angleterre)

Paroles d’élèves :

« Je n’étais pas admis en série S mais voulant faire des études scientifiques j’ai intégré la série STI2D et je ne le regrette pas ».
« J’ai commencé en SI mais le niveau en mathématique et en physique était trop élevé pour moi…la STI2D me convient mieux, le niveau est assez élevé mais en moins difficile quand même ».
« J’ai choisi cette série car les activités pratiques me permettent de comprendre les notions théoriques vues en cours. On développe notre autonomie grâce aux projets ».
« Je ne regrette pas mon choix, ce Bac est accessible et ouvre beaucoup de possibilités d’études supérieures ».
« Il faut être logique, savoir travailler en groupe (être patient, ouvert et curieux) et être à l’aise à l’oral ».