La SNT résonne dans l’actualité


SNT signifie « sciences numériques et technologies ». C’est un nouvel enseignement de seconde générale. Il se trouve que aujourd’hui un certain nombre de notions vues avec les élèves se retrouvent propulsées à la une de l’actualité.

Qu’est-ce que StopCovid, l’application de traçage envisagée par le gouvernement pour le déconfinement ?

Nous aimerions tous sortir du confinement et si possible sans mettre en danger notre santé ou celle de nos proches. Plusieurs solutions pour le déconfinement sont évoquées mais l’une d’entre elle concerne de très près les technologies numériques, et notamment les données numériques et la géolocalisation, que nous avons vus en cours de SNT.

Qu’est que l’application StopCovid ?

C’est une application qui permet de savoir si nous avons côtoyé une personne infectée.

Comment fonctionne-t-elle ?

Elle utilise la technologie Bluetooth. Tout smartphone peut détecter un autre smartphone à proximité et savoir si son propriétaire est infecté ou est une personne à risque.

Sommes-nous le premier pays à envisager d’utiliser les smartphones pour détecter les personnes infectées ?

Non, la Chine l’utilise déjà. En Chine, chaque personne se voit attribuer un code couleur en fonction de son état de santé et des personnes approchées : Rouge si elle-même est infectée, Orange si elle s’est approchée d’une personne infectée, Vert si elle ne représente pas un risque. Pour prendre les transports en commun, aller au travail, entrer dans un magasin, chacun doit présenter son smartphone. Si la couleur n’est pas la bonne, la police peut intervenir en vous localisant grâce aux données de géolocalisation.

En France, est ce que ce serait la même chose ?

En France, on ne serait pas obligé de télécharger l’application et de montrer un badge couleur partout.  Ce serait un acte volontaire. Seuls les contacts de proximité seraient enregistrés, par la géolocalisation des individus.

Et mes données personnelles, resteront-elles privées ?

C’est un gros enjeu. En théorie, ces données seraient anonymisées, cela signifie que toute information personnelle comme notre nom, prénom, numéro de téléphone… n’apparaîtra pas dans le fichier transmis par les opérateurs de téléphonie. Ce qui intéresse les scientifiques c’est d’étudier et de contrôler globalement la propagation du virus, pas forcément de savoir si telle personne est malade.

Il n’y a pas de problème alors ?

La CNIL (Commission Nationale Informatique et Libertés) au niveau de la France et le RGPD (Règlement Général pour la Protection des Données) au niveau Européen réglementent l’utilisation et la protection des données. Toutes ces règles sont cependant très complexes et il faut être spécialiste pour les connaître dans le détail. En général, nous donnons notre consentement en cliquant sur « OK » avant d’utiliser une application sans trop savoir ce que cela implique…

Malheureusement, on ne compte plus les scandales comme Cambridge Analytica, Wiki Leaks… concernant des vols de données. Les données sont précieuses et il faut être en mesure de les protéger.

Sauver des vies, quitte à mettre en péril les libertés individuelles des citoyens ?

Tout dépend des gouvernements en place et des règles associées à cette collecte de données, de leur utilisation, de leur protection, de leur stockage. A partir du moment où ces données existent, elles peuvent être utilisées pour d’autres applications, comme par exemple dans certains gouvernements, pour le « contrôle » de la population.

En France, nous sommes en démocratie mais il est tout de même très important de rester vigilant en tant que citoyen, de s’informer et de s’assurer collectivement que ces données seront utilisées dans un cadre légal. C’est à chacun de s’approprier cette problématique et de se faire sa propre idée.


Quelques articles à lire concernant ce thème

Sur le journal du Geek

Dans le monde

Un dossier dans clubic


L’équipe de sciences du numérique

G.CAZAUX / N.VIDAL / F.SABLIER / JM.LALANNE / F.BOUDIE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

1 × un =